Revue littéraire et de débats d’idées (Des Sud/Actes Sud)


Les revues > Sommaires

Revue n°30 De l’humain. Nature et artifices



DE L’HUMAIN. NATURE ET ARTIFICES

La pensée de midi, n°30 (Actes Sud, mars 2010, 18,50€) - ISBN 978-2-7427-9048-7

Ce numéro a été coordonné par Raphaël Liogier, sociologue, philosophe et directeur de l’Observatoire du religieux (Cherpa) à l’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence.

Avec des textes de Raphaël Liogier, Jean-Gabriel Ganascia, Bernard Andrieu, Jean-Didier Vincent, Pierre Le Coz, Raphaël Draï, Tenzin Robert Thurman, Jean-Michel Besnier, Maurice Bloch, Michel Terestchenko et Jean-François Mattéi.

Il est souvent bien difficile de deviner l’âge de certaines vedettes au visage remodelé au Botox, qu’en sera-t-il demain lorsque ces transformations ne seront plus seulement esthétiques, mais s’appliqueront au corps entier, à sa sélection et son amélioration, lorsqu’une prothèse de bras branchée sur le système nerveux sera plus agile que le membre de chair et d’os ? Faudra-t-il préférer l’artificiel au naturel ? Quel serait le devenir d’une telle entité livrée à l’industrie médicale, aux biotechnologies, aux nanotechnologies, et qui vivrait, en outre, non seulement sur le plancher des vaches, mais dans des espaces virtuels informatisés ? Un homme techniquement rectifié jusqu’à l’immortalité, tel que l’attendent les transhumanistes, qui ne sont pas de vulgaires illuminés mais de très sérieux chercheurs. Un tel homme serait-il encore humain ? Au-delà des peurs absurdes et du refus de la science, comment penser la mesure dans un monde qui semble irrésistiblement emporté par la démesure ? Cet animal machine dénué de toute fragilité, produit sophistiqué promis par la science, saura-t-il encore éprouver des sentiments comme l’amour, saura-t-il apprécier la convivialité, le plaisir d’être ensemble ?

PDF - 1 Mo

Consulter la revue de presse relative à ce numéro en téléchargeant le document pdf ci-contre.

SOMMAIRE

Editorial : Changer notre mode de vie ?, par Thierry Fabre

LE DOSSIER

Introduction : Améliorer scientifiquement l’homme ?, par Raphaël Liogier

La vie rêvée de l’homme, par Raphaël Liogier

Les nombres et les ombres, par Jean-Gabriel Ganascia

Se trans-corporer. Vers une auto-transformation de l’humain, par Bernard Andrieu

Hypothèses sur l’avenir de l’homme, par Jean-Didier Vincent

Le diagnostic pré-implantatoire va-t-il améliorer l’espèce humaine ?, par Pierre Le Coz

L’humain, corps et âme, ou “Haadam” dans la pensée juive, par Raphaël Draï

Une perspective bouddhiste sur l’humain. Entretien avec Tenzin Robert Thurman, par Raphaël Liogier

Le posthumanisme ou la fatigue d’être libre, par Jean-Michel Besnier

Commensalité et empoisonnement, par Maurice Bloch

Accepter le donné, maîtriser le vivant ? Brèves réflexions sur l’esprit de la biotechnologie, par Michel Terestchenko

Le premier ou le dernier homme ?, par Jean-François Mattéi

LES RUBRIQUES

LE CARNET D’HUBERT NYSSEN

EN DEBAT “Les israéliens croient aux mythes pré-fabriqués”, entretien avec Shlomo Sand, par Driss Ksikes

LA BIBLIOTHEQUE DE MIDI (par Gilles Suzanne, Pascal Boulanger, Renaud Ego, Philippe Di Méo, Pascal Krajewski, Michel Guérin, Pierre Baumann, Charlotte Serrus)

Jean Henri Fabre

A quoi bon des poètes…

Hyam Yared, Sous la tonnelle

Jérôme Mauche, Le placard en flammes

W. Mouawad, H. Archambault, V. Baudriller, Voyage, pour le Festival d’Avignon 2009

Daniel Heller-Roazen, Echolalies : essai sur l’oubli des langues

Andrès Nygren, Eros et Agapè, et Lucrèce Luciani-Zidane, L’Acédie Pierre Soulages, Écrits et propos

Magali Le Mens, Jean-Luc Nancy, L’hermaphrodite de Nadar

Jean-Noël Bret, Michel Guérin et Marc Jimenez (Ss la dir. de), Penser l’art, histoire de l’art et esthétique

D. Semin, L’Atlantique à la rame / J. Armleder, M. Copelan, G. Mtetzer… (Ss la dir. de), Vides / Brian O’Doherty, White Cube, L’espace de la galerie et son idéologie

L’Univers d’Alejandro Jodorowsky

LES MUSICALES

Anouar Brahem, par Hugues Blondet

André Jaume, par Gilles Suzanne

Raphaël Imbert, par Gilles Suzanne

CARNET D’ARTISTE

Nicolas Desplats, par Pierre Baumann

QUESTIONS D’IMAGES

Aka Ana, par Eric Vidal

LE TEMPS DES SAVEURS

Le bouilli, par Pierre Giannetti

Pourquoi j’aime les épluchures, par Mayalen Zubillaga

LES INEDITS

Persévérance de la vérité, par Alberto Manguel

LES AUTEURS DU DOSSIER

Bernard Andrieu
Professeur en épistémologie du corps et des pratiques corporelles à l’université Henri-Poincaré de Nancy, Bernard Andrieu a publié de nombreux ouvrages, dont Le Monde corporel (L’Age d’homme, 2010), Prendre l’air. Vers l’écologie corporelle (Atlantica-Séguier, 2009) et Devenir hybride (Presses universitaires de Nancy, 2008).

Jean-Michel Besnier
Jean-Michel Besnier est agrégé de philosophie et docteur en sciences politiques. Professeur de philosophie à l’université Paris IV-Sorbonne, il appartient au Centre de recherche en épistémologie appliquée (CREA), dont les travaux sont axés sur les sciences cognitives. Il est également directeur scientifique du département sciences et sociétés du ministère de la Recherche. Depuis une dizaine d’années, Jean- Michel Besnier conduit des recherches sur les impacts philosophiques et sociologiques des sciences et des technologies cognitives. Il a notamment publié Les Théories de la connaissance (PUF, 2005), Demain les posthumains (Hachette, 2009) et La Croisée des sciences. Questions d’un philosophe (Le Seuil, 2009).

Maurice Bloch
Maurice Bloch est anthropologue. Professeur émérite à la London School of Economics (LES), il a été titulaire de la chaire européenne du Collège de France en 2005-2006. Spécialiste des rituels funéraires de Madagascar, ses recherches portent actuellement sur l’anthropologie cognitive. Il est l’auteur de La Violence du religieux (Odile Jacob, 1997), How We Think They Think : Anthropological Approaches to Cognition, Memory, and Literacy (Westview Press, 1998), Essays on Cultural Transmission (Berg Publishers, 2005), L’Anthropologie cognitive à l’épreuve du terrain : l’exemple de la théorie de l’esprit (leçon inaugurale du Collège de France, n° 184, 2006).

Raphaël Draï
Professeur agrégé en sciences politiques, Raphaël Draï enseigne actuellement à l’université d’Aix-Marseille III et à l’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. Grand spécialiste de l’univers biblique et membre de l’Observatoire du religieux, il s’engage en faveur du dialogue interreligieux et propose des conférences avec l’institut interuniversitaire d’études et de culture juives. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels L’Etat purgatoire, la tentation postdémocratique (Michalon, 2005), Le Pays d’avant (Michalon, 2008), Philosophies d’ailleurs. Les pensées indiennes, chinoises et tibétaines (collectif, Hermann, 2009) et Le Plus Grand Mensonge du monde. Théorie juridique et théorie psychanalytique (Hermann, 2010).

Jean-Gabriel Ganascia
Professeur à l’université Pierre-et-Marie-Curie (Paris VI), Jean-Gabriel Ganascia enseigne l’informatique, l’intelligence artificielle et les sciences cognitives. Il est également responsable de l’équipe agents cognitifs et apprentissage symbolique automatique (Acasa) du laboratoire d’informatique de Paris VI (LIP6). Récemment, il a publié Les Sciences cognitives (Le Pommier, 2006), L’Intelligence artificielle (Le Cavalier bleu, 2007) et Voir et pouvoir : qui nous surveille ? (Le Pommier, 2009).

Pierre Le Coz
Pierre Le Coz est agrégé en philosophie et docteur en sciences de la vie et de la santé. Responsable du département des sciences humaines et sociales à la faculté de médecine de Marseille, il est par ailleurs vice-président du Comité national d’éthique. Il a publié Le Médecin et la mort. Approche éthique et philosophique (Vuibert, 2006) et Petit Traité de la décision médicale (Le Seuil, 2007).

Raphaël Liogier
Sociologue et philosophe, Raphaël Liogier est professeur des universités à Science Po Aix-en-Provence où il dirige l’Observatoire du religieux (CHERPA). Il a récemment publié Une laïcité “légitime”, la France et ses religions d’Etat (Entrelas, 2006) et A la rencontre du dalaï-lama : Mythe, vie et pensée d’un contemporain insolite (Flammarion, 2008). Il s’attache dans son travail sociologique à analyser l’évolution des imaginaires croyants en situation d’ultra-modernité, c’est ainsi qu’il s’intéresse aux nouvelles religiosités, au bouddhisme occidentalisé ou au néosoufisme musulman par exemple. Il mène par ailleurs un travail plus philosophique sur la structure, les fondements cognitifs et les significations de l’acte de croire.

Jean-François Mattéi
Jean-François Mattéi est professeur de philosophie à université de Nice et à l’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. Dans la lignée de Platon, de Heidegger, de Camus et d’Hannah Arendt, ses réflexions portent sur les différentes formes du monde actuel, notamment celles de la culture européenne. Il a récemment publié La Barbarie intérieure. Essai sur l’immonde moderne (PUF, 1999 ; rééd. 2004), De l’indignation (La Table Ronde, 2005), Le Regard vide. Essai sur l’épuisement de la culture européenne (Flammarion, 2007. Prix de philosophie de l’Académie française), Albert Camus & la pensée de midi (Ovadia, 2008), Le Sens de la démesure (Sulliver, 2009), Jorge Luis Borges et la philosophie (Ovadia, 2010).

Michel Terestchenko
Philosophe et maître de conférences à l’université de Reims et à l’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, Michel Terestchenko est l’auteur de plusieurs ouvrages traitant de philosophie politique et de morale. Ses travaux les plus récents portent notamment sur la torture et la démocratie. Il est l’auteur de Philosophie politique. Vol. 1 : Individu et société (Hachette, 2006) ; Vol. 2 : Ethique, science et droit (Hachette, 2007), Un si fragile vernis d’humanité : banalité du mal, banalité du bien (La Découverte, 2005), Du bon usage de la torture, ou comment les démocraties justifient l’injustifiable (La Découverte, 2008).

Tenzin Robert Thurman
Tenzin Robert Thurman est un écrivain et universitaire américain. Ordonné prêtre bouddhiste en 1964, il a écrit, édité ou traduit plusieurs livres sur le bouddhisme tibétain. Professeur d’études bouddhistes indo-tibétaines au département d’études religieuses de l’université de Columbia, et très engagé en faveur de la cause tibétaine, il est aussi cofondateur et président de la Tibet House de New York, une ONG dédiée à la préservation et à la valorisation de la culture tibétaine. Il a notamment publié Infinite Life : Seven Virtues for Living Well (Riverhead Books, 2004) et Why Dalai Lama Matters : His Act of Truth as the Solution for China, Tibet and the World (Beyond Words Publishing, 2008).

Jean-Didier Vincent
Professeur de physiologie à la faculté de médecine de l’université Paris XI, Jean-Didier Vincent est membre de l’Académie des sciences, de l’Académie de médecine et du comité d’éthique des sciences du CNRS. Il a contribué au développement de l’étude des interactions entre hormones et système nerveux et a écrit plusieurs ouvrages, dont La Biologie des passions (Odile Jacob, 1999) et Voyage extraordinaire au centre du cerveau (Odile Jacob, 2007).


[ Haut ] [ Format PDF ]



Les événements

Consultez les articles de La pensée de midi sur le site CAIRN.

EN 2010, LA REVUE A RECU SUR LE SITE CAIRN 216 126 VISITES !!!!

***

A LIRE SUR LE BLOG DE LA REVUE

Tunisie : le corps du peuple, par Renaud Ego Venue du centre de la Tunisie, une « caravane de la libération » a occupé près d’une semaine, la place de la Primature, à Tunis. Retour sur un mouvement qui symbolisa, physiquement, l’unité de la révolution tunisienne et incarna le corps de tout un peuple.

MMSH, Aix-en-Provence 17 décembre 2010

Figures du Palestinien à l’écran Rencontre du Pôle Images/ANR Imasud de la MMSH en partenariat avec La pensée de midi autour du conflit israélo-palestinien : questions de visibilité et de regards. Avec Jérôme Bourdon, Stéphanie Latte, Cédric Parizot et Maryline Crivello. En lien avec le numéro 9 de la revue, "Regarder la guerre".

De 9h à 13h, salle PAF, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. 5, rue du château de l’horloge, BP 647, 13094 Aix-en-Provence, France Tél : (+33) (0) 4 42 52 40 00 http://www.mmsh.univ-aix.fr

PARUTION MARS 2010

"De l’humain. Nature et artifices", numéro 30 de La pensée de midi, un dossier dirigé par Raphaël Liogier.

Il est souvent bien difficile de deviner l’âge de certaines vedettes au visage remodelé au Botox, qu’en sera-t-il demain lorsque ces transformations ne seront plus seulement esthétiques, mais s’appliqueront au corps entier, à sa sélection et son amélioration, lorsqu’une prothèse de bras branchée sur le système nerveux sera plus agile que le membre de chair et d’os ? Faudra-t-il préférer l’artificiel au naturel ? Quel serait le devenir d’une telle entité livrée à l’industrie médicale, aux biotechnologies, aux nanotechnologies, et qui vivrait, en outre, non seulement sur le plancher des vaches, mais dans des espaces virtuels informatisés ? Un homme techniquement rectifié jusqu’à l’immortalité, tel que l’attendent les transhumanistes, qui ne sont pas de vulgaires illuminés mais de très sérieux chercheurs. Un tel homme serait-il encore humain ? Au-delà des peurs absurdes et du refus de la science, comment penser la mesure dans un monde qui semble irrésistiblement emporté par la démesure ? Cet animal machine dénué de toute fragilité, produit sophistiqué promis par la science, saura-t-il encore éprouver des sentiments comme l’amour, saura-t-il apprécier la convivialité, le plaisir d’être ensemble ?

Ce numéro a été coordonné par Raphaël Liogier, sociologue et philosophe, et directeur de l’Observatoire du religieux (Cherpa) à l’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. Avec des textes de Raphaël Liogier, de Jean-Gabriel Ganascia, de Bernard Andrieu, de Jean-Didier Vincent, de Pierre Le Coz, de Raphaël Draï, de Tenzin Robert Thurman, de Jean-Michel Besnier, de Maurice Bloch, de Michel Terestchenko, de Jean-François Mattéi.




Répondre à cet article



FORUM DE L'ARTICLE :

1 Message
Revue n°30 De l’humain. Nature et artifices

19 juillet 2012 22:30, par magalie-dumoulin

Vos articles et vos références sont toujours d’excellente qualité, l’évolution de l’homme n’est pas uniquement entre les mains des scientifiques, c’est avant tout l’homme qui s’approprient ces avancées pour assouvir ses besoins, espérons qu’il saura raison gardé.

Magalie

Voir en ligne : ab wave

Répondre à ce message