Revue littéraire et de débats d’idées (Des Sud/Actes Sud)


Blog > Autour de la revue

Nouvelle parution : Le fardeau du monde, par Michel Guérin



Le fardeau du monde De la consolation Michel Guerin

Si les hommes ont toujours été tentés de chercher une consolation pour soulager leur misère ou endiguer l’absurde, il semble que ce pressant besoin n’ait fait que grandir aux époques modernes. Ce livre étudie la configuration du thème chez Schopenhauer et Nietzsche, tous deux légataires ambigus d’un Kant qui n’aura sublimé le vouloir qu’à l’ordonner à la loi. Chez les deux auteurs, la consolation apparaît comme le point où se nouent l’existence et la pensée. Nietzsche entreprend dès La Naissance de la tragédie de retourner le sens du terme. L’art pour lui ne console pas de la vie, il l’exalte et lui rend justice. De palliative, la consolation devient consentement à toute l’existence. Le problème est de savoir si cette opposition est aussi tranchée qu’on le dit parfois : la pensée de l’éternel retour, censément affirmative, n’enveloppe-t-elle pas aussi, autant et plus qu’elle ne la dénie, une horreur qui pétrifie ? Dans le sillage de précédentes recherches, Michel Guérin s’emploie, en analysant de près les textes de Kant, Schopenhauer et Nietzsche, à élaborer la Figure de ce qu’il appelle le vouloir fou – à la fois perdu, déboussolé et enivré de son propre prodige. Ce drame structure à ses yeux la pensée moderne et demeure irrésolu à l’ère, qu’à tort ou à raison, on appelle « postmoderne ». Comment, en somme, articuler dans une expérience singulière l’ambition d’un sens et la gestion accidentée d’une puissance insatiable et orpheline ?

ISBN-10 2-35088-045-1 ISBN-13 978-2-35088-045-7 Référence 29094100108310 Année de publication mars 2011 Nb de pages 336 Format 16 x 22,5 x 1 cm 35,00 € http://www.encre-marine.com


[ Haut ] [ Format PDF ]



Les événements

Consultez les articles de La pensée de midi sur le site CAIRN.

EN 2010, LA REVUE A RECU SUR LE SITE CAIRN 216 126 VISITES !!!!

***

A LIRE SUR LE BLOG DE LA REVUE

Tunisie : le corps du peuple, par Renaud Ego Venue du centre de la Tunisie, une « caravane de la libération » a occupé près d’une semaine, la place de la Primature, à Tunis. Retour sur un mouvement qui symbolisa, physiquement, l’unité de la révolution tunisienne et incarna le corps de tout un peuple.

MMSH, Aix-en-Provence 17 décembre 2010

Figures du Palestinien à l’écran Rencontre du Pôle Images/ANR Imasud de la MMSH en partenariat avec La pensée de midi autour du conflit israélo-palestinien : questions de visibilité et de regards. Avec Jérôme Bourdon, Stéphanie Latte, Cédric Parizot et Maryline Crivello. En lien avec le numéro 9 de la revue, "Regarder la guerre".

De 9h à 13h, salle PAF, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. 5, rue du château de l’horloge, BP 647, 13094 Aix-en-Provence, France Tél : (+33) (0) 4 42 52 40 00 http://www.mmsh.univ-aix.fr

PARUTION MARS 2010

"De l’humain. Nature et artifices", numéro 30 de La pensée de midi, un dossier dirigé par Raphaël Liogier.

Il est souvent bien difficile de deviner l’âge de certaines vedettes au visage remodelé au Botox, qu’en sera-t-il demain lorsque ces transformations ne seront plus seulement esthétiques, mais s’appliqueront au corps entier, à sa sélection et son amélioration, lorsqu’une prothèse de bras branchée sur le système nerveux sera plus agile que le membre de chair et d’os ? Faudra-t-il préférer l’artificiel au naturel ? Quel serait le devenir d’une telle entité livrée à l’industrie médicale, aux biotechnologies, aux nanotechnologies, et qui vivrait, en outre, non seulement sur le plancher des vaches, mais dans des espaces virtuels informatisés ? Un homme techniquement rectifié jusqu’à l’immortalité, tel que l’attendent les transhumanistes, qui ne sont pas de vulgaires illuminés mais de très sérieux chercheurs. Un tel homme serait-il encore humain ? Au-delà des peurs absurdes et du refus de la science, comment penser la mesure dans un monde qui semble irrésistiblement emporté par la démesure ? Cet animal machine dénué de toute fragilité, produit sophistiqué promis par la science, saura-t-il encore éprouver des sentiments comme l’amour, saura-t-il apprécier la convivialité, le plaisir d’être ensemble ?

Ce numéro a été coordonné par Raphaël Liogier, sociologue et philosophe, et directeur de l’Observatoire du religieux (Cherpa) à l’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. Avec des textes de Raphaël Liogier, de Jean-Gabriel Ganascia, de Bernard Andrieu, de Jean-Didier Vincent, de Pierre Le Coz, de Raphaël Draï, de Tenzin Robert Thurman, de Jean-Michel Besnier, de Maurice Bloch, de Michel Terestchenko, de Jean-François Mattéi.




Répondre à cet article



FORUM DE L'ARTICLE :