Revue littéraire et de débats d’idées (Des Sud/Actes Sud)


La rédaction

Thierry Fabre



Thierry Fabre, essayiste, est rédacteur en chef de la revue La pensée de midi et concepteur des Rencontres d’Averroès (Marseille). Il est également Responsable du Pôle Euromed à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme à Aix-en-Provence. Il a notamment publié Le Noir et le Bleu (Librio, 1998), Les Représentations de la Méditerranée (Maisonneuve et Larose, 2000),Traversées (Actes Sud, 2001, Grand Prix littéraire de Provence), Eloge de la pensée de midi (Actes Sud, 2007). Il dirige la collection « Bleu » chez Actes Sud.

L’alliance du gai savoir et du goût de la vie, ou comment ouvrir le chemin de la pensée de midi...

Cette image, née sous la plume d’Albert Camus, nous invite à découvrir un art de vivre particulièrement nécessaire à notre temps. Loin du stress et du spleen, qui habitent au coeur des sociétés occidentales, l’auteur nous fait partager un style de vie méditerranéen. L’american way of life qui se répand sur la planète n’est pas la seule perspective. Il existe une alternative à portée de main. Le rêve méditerranéen ici présenté n’est pas une chimère ou une vaine illusion, il affronte la réalité de la violence et du terrorisme, cette nouvelle figure du tragique contemporain. Mais il est aussi un tragique solaire qui se retrouve dans le cante jondo, il demeure un élan venu de l’imagination créatrice, cette forme de connaissance laissée en jachère qui ne demande qu’à se déployer, au milieu du monde... Le moment est venu de retrouver le sens de la mesure face à la démesure de notre temps, de savoir tracer des limites pour rendre la terre habitable et respirable, alors que la dynamique du capitalisme et de la société de consommation est en train de la dévaster. En Méditerranée, \"la source est là\", c’est un héritage pour demain qui nous permet de renouer avec la quête de l’émerveillé. A une époque où la violence, la guerre et les incompréhensions s’accumulent, il est plus nécessaire que jamais d’inventer de nouvelles polyphonies entre les cultures, là où la cacophonie se fait entendre avec force. L’avenir d’un passé, tout se joue là pour l’ensemble méditerranéen, qui peut faire naître un réel \"savoir vivre\" et dessiner un monde commun, par-delà la faille que l’on devine grandissante...

LE POINT DE VUE DES ÉDITEURS

Voici un livre dont l’auteur ne s’est pas contenté de courir les rives de la Méditerranée pour en ramener des impressions superficielles mais qui, à la manière qui était celle de Jean Grenier dans ses Inspirations méditerranéennes, y a cherché pourquoi "par les lignes et les formes qu’elle impose, elle rend la vérité inséparable du bonheur".

Récit d’un périple qui nous emmène de Tunis à Tanger, de Barcelone à Marseille, de Palerme à Athènes, d’Alexandrie à Beyrouth et Istanbul, Traversées n’est pas un simple carnet de voyage. C’est l’histoire d’une rencontre et d’une quête.

Rencontre avec des gens remarquables, avec ceux qui, de l’intérieur, font vivre ces villes et cités de la Méditerranée et nous font partager toute la saveur de ce mode d’être au monde.

Quête de l’émerveillé, par-delà les blessures et les fractures, les replis et les haines, d’une "mer qui ne sépare pas, mais unit" (Giono).

www.mmsh.univ-aix.fr/

www.babelmed.net/

www.grenouille888.org/

www.actes-sud.fr/

www.librairesdusud.org/

www.islam-pluriel.net/

www.imera.fr/


[ Haut ] [ Format PDF ]



Les événements

Consultez les articles de La pensée de midi sur le site CAIRN.

EN 2010, LA REVUE A RECU SUR LE SITE CAIRN 216 126 VISITES !!!!

***

A LIRE SUR LE BLOG DE LA REVUE

Tunisie : le corps du peuple, par Renaud Ego Venue du centre de la Tunisie, une « caravane de la libération » a occupé près d’une semaine, la place de la Primature, à Tunis. Retour sur un mouvement qui symbolisa, physiquement, l’unité de la révolution tunisienne et incarna le corps de tout un peuple.

MMSH, Aix-en-Provence 17 décembre 2010

Figures du Palestinien à l’écran Rencontre du Pôle Images/ANR Imasud de la MMSH en partenariat avec La pensée de midi autour du conflit israélo-palestinien : questions de visibilité et de regards. Avec Jérôme Bourdon, Stéphanie Latte, Cédric Parizot et Maryline Crivello. En lien avec le numéro 9 de la revue, "Regarder la guerre".

De 9h à 13h, salle PAF, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. 5, rue du château de l’horloge, BP 647, 13094 Aix-en-Provence, France Tél : (+33) (0) 4 42 52 40 00 http://www.mmsh.univ-aix.fr

PARUTION MARS 2010

"De l’humain. Nature et artifices", numéro 30 de La pensée de midi, un dossier dirigé par Raphaël Liogier.

Il est souvent bien difficile de deviner l’âge de certaines vedettes au visage remodelé au Botox, qu’en sera-t-il demain lorsque ces transformations ne seront plus seulement esthétiques, mais s’appliqueront au corps entier, à sa sélection et son amélioration, lorsqu’une prothèse de bras branchée sur le système nerveux sera plus agile que le membre de chair et d’os ? Faudra-t-il préférer l’artificiel au naturel ? Quel serait le devenir d’une telle entité livrée à l’industrie médicale, aux biotechnologies, aux nanotechnologies, et qui vivrait, en outre, non seulement sur le plancher des vaches, mais dans des espaces virtuels informatisés ? Un homme techniquement rectifié jusqu’à l’immortalité, tel que l’attendent les transhumanistes, qui ne sont pas de vulgaires illuminés mais de très sérieux chercheurs. Un tel homme serait-il encore humain ? Au-delà des peurs absurdes et du refus de la science, comment penser la mesure dans un monde qui semble irrésistiblement emporté par la démesure ? Cet animal machine dénué de toute fragilité, produit sophistiqué promis par la science, saura-t-il encore éprouver des sentiments comme l’amour, saura-t-il apprécier la convivialité, le plaisir d’être ensemble ?

Ce numéro a été coordonné par Raphaël Liogier, sociologue et philosophe, et directeur de l’Observatoire du religieux (Cherpa) à l’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. Avec des textes de Raphaël Liogier, de Jean-Gabriel Ganascia, de Bernard Andrieu, de Jean-Didier Vincent, de Pierre Le Coz, de Raphaël Draï, de Tenzin Robert Thurman, de Jean-Michel Besnier, de Maurice Bloch, de Michel Terestchenko, de Jean-François Mattéi.




Répondre à cet article



FORUM DE L'ARTICLE :