Revue littéraire et de débats d’idées (Des Sud/Actes Sud)


Blog > Autour de la revue

Une légende des yeux, par Renaud EGO



Une légende des yeux

(Actes Sud, Un endroit où aller) mars 2010 / 10 x 19 / 176 pages ISBN 978-2-7427-8926-9 prix indicatif : 18,00 €

Entre récit, conte, essai poétique et méditation philosophique, une “biographie d’un regard” qui tente un questionnement sur la façon de voir le monde. A la faveur de ses errances dans Paris, Shanghai ou Beyrouth, le narrateur, propose une réflexion sur l’image : la réalité se situe-t-elle dans le visible, le vu ou la vision ? Ce que nous regardons, objet ou personne, nous voit-il en retour ? Comment la vue a-t-elle éveillé la conscience sexuelle à l’aube des temps ? A l’ombre du narrateur, il est plaisant de retrouver, abordés de l’intérieur et par le biais du vécu, ces questionnements partagés. L’étude s’achève par une sobre et belle nouvelle contant le voyage d’Eugène Desmillières, jeune peintre du XIXe, mandé par un riche diplomate de Tunis pour peindre son épouse défunte, la belle Azhar… Ce petit précis du regard – entre essai philosophique et poétique, réflexion ou narration – installe sa musique à la croisée des chemins pour maintenir une pensée en mouvement, entraînant son lecteur dans un jeu subtil, fait de logique et du plaisir enfantin de guetter le paradoxe.

Né en 1963, Renaud Ego, est écrivain, poète, critique littéraire et l’un des membres fondateurs de la revue La Pensée de midi. Il a notamment publié Le désastre d’Eden (Paroles d’aube, 1995), Tombeau de Jimi Hendrix (Le Castor Astral, 1996), San (Adam Birò, 2000), L’Arpent du poème dépasse l’année-lumière (Editions Jean-Michel Place, 2004) et La réalité n’a rien à voir (Le Castor Astral, 2006). Il vit et travaille à Paris.

Rencontre avec l’auteur le samedi 3 avril 2010 à 19h, Galerie LA NON MAISON, 22 rue Pavillon, Aix-en-Provence. Renseignements : 06 32 40 33 93


[ Haut ] [ Format PDF ]



Les événements

Consultez les articles de La pensée de midi sur le site CAIRN.

EN 2010, LA REVUE A RECU SUR LE SITE CAIRN 216 126 VISITES !!!!

***

A LIRE SUR LE BLOG DE LA REVUE

Tunisie : le corps du peuple, par Renaud Ego Venue du centre de la Tunisie, une « caravane de la libération » a occupé près d’une semaine, la place de la Primature, à Tunis. Retour sur un mouvement qui symbolisa, physiquement, l’unité de la révolution tunisienne et incarna le corps de tout un peuple.

MMSH, Aix-en-Provence 17 décembre 2010

Figures du Palestinien à l’écran Rencontre du Pôle Images/ANR Imasud de la MMSH en partenariat avec La pensée de midi autour du conflit israélo-palestinien : questions de visibilité et de regards. Avec Jérôme Bourdon, Stéphanie Latte, Cédric Parizot et Maryline Crivello. En lien avec le numéro 9 de la revue, "Regarder la guerre".

De 9h à 13h, salle PAF, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. 5, rue du château de l’horloge, BP 647, 13094 Aix-en-Provence, France Tél : (+33) (0) 4 42 52 40 00 http://www.mmsh.univ-aix.fr

PARUTION MARS 2010

"De l’humain. Nature et artifices", numéro 30 de La pensée de midi, un dossier dirigé par Raphaël Liogier.

Il est souvent bien difficile de deviner l’âge de certaines vedettes au visage remodelé au Botox, qu’en sera-t-il demain lorsque ces transformations ne seront plus seulement esthétiques, mais s’appliqueront au corps entier, à sa sélection et son amélioration, lorsqu’une prothèse de bras branchée sur le système nerveux sera plus agile que le membre de chair et d’os ? Faudra-t-il préférer l’artificiel au naturel ? Quel serait le devenir d’une telle entité livrée à l’industrie médicale, aux biotechnologies, aux nanotechnologies, et qui vivrait, en outre, non seulement sur le plancher des vaches, mais dans des espaces virtuels informatisés ? Un homme techniquement rectifié jusqu’à l’immortalité, tel que l’attendent les transhumanistes, qui ne sont pas de vulgaires illuminés mais de très sérieux chercheurs. Un tel homme serait-il encore humain ? Au-delà des peurs absurdes et du refus de la science, comment penser la mesure dans un monde qui semble irrésistiblement emporté par la démesure ? Cet animal machine dénué de toute fragilité, produit sophistiqué promis par la science, saura-t-il encore éprouver des sentiments comme l’amour, saura-t-il apprécier la convivialité, le plaisir d’être ensemble ?

Ce numéro a été coordonné par Raphaël Liogier, sociologue et philosophe, et directeur de l’Observatoire du religieux (Cherpa) à l’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. Avec des textes de Raphaël Liogier, de Jean-Gabriel Ganascia, de Bernard Andrieu, de Jean-Didier Vincent, de Pierre Le Coz, de Raphaël Draï, de Tenzin Robert Thurman, de Jean-Michel Besnier, de Maurice Bloch, de Michel Terestchenko, de Jean-François Mattéi.




Répondre à cet article



FORUM DE L'ARTICLE :